Prof. Marie-Françoise ALAMICHEL, Université Paris Est Marne-la-Vallée


Marie-Françoise Alamichel a commencé ses travaux de recherche sur le Brut de Layamon en 1986 lors de son année de DEA. En novembre 1991, elle a soutenu sa thèse de Doctorat à l'Université de Paris IV-Sorbonne qui consistait en une analyse littéraire du Brut, cette épopée des alentours de l'an 1200 qui relate en 16095 vers l'histoire légendaire de la [Grande-]Bretagne depuis son peuplement par des Troyens menés par leur chef Brutus (arrière petit-fils d'Enée) jusqu'à l'écrasement définitif des Bretons par les Saxons au cours du règne de Cadwallader (fin VIIe siècle). Sa thèse aborde les thèmes suivants dans un premier volume :

Un deuxième volume proposait les textes originaux du Brut de Layamon et du Roman de Brut de Wace tandis qu'un troisième comprenait la traduction française d'environ 60% du Brut. Ces deux derniers volumes ont été publiés en tant que n°20 des publications de l'Association des Médiévistes Anglicistes de l'Enseignement Supérieur.

La thèse de Doctorat de M.-F. Alamichel montrait que l'originalité du Brut tient au fait que le poème est au carrefour de nombreuses influences, de multiples traditions. Pour décrire la vie publique, Layamon utilise les poèmes anglo-saxons de ses ancêtres qu'il considère comme témoignages du passé, comme documents historiques. Pour la vie privée, en revanche, il puise dans son propre douzième siècle. Et si le poète a éliminé les références de sa source directe (Le Roman de Brut de Wace) à la courtoisie - signe trop évident de modernité - il a, par contre, ajouté plusieurs fois des éléments tirés de la "matière de Bretagne" de la tradition de légendes celtes.

****

En 1999, Marie-Françoise Alamichel a soutenu son Habilitation à Diriger des Recherches à l'Université de Paris IV-Sorbonne. Son mémoire d'Habilitation était intitulé Un chant de gloire : le Brut de Layamon. Il poursuivait la réflexion de l'auteur sur l'espace, la topographie symbolique du Brut : tous les éléments constitutifs des paysages du poème (océan, rivières, forêt, montagnes, vallées) ont une valeur qui rejoint l'allégorie. La source d'inspiration essentielle de Layamon pour cette peinture du monde est l'Apocalypse de saint Jean. L'autre point abordé concerne le personnage du roi Arthur - figure complexe et fascinante du Brut. L' Arthur de Layamon est, en effet, l'un des plus originaux et des plus intéressants de la littérature médiévale. L'Apocalypse est à nouveau une source d'inspiration essentielle chez Layamon et on peut voir en l'Arthur du Brut le rex justus, le bon Empereur de la fin des temps.

De 1986 à 2011, Marie-Françoise Alamichel a publié de nombreux articles sur la longue épopée de Layamon, s'intéressant, avant tout, au Brut en tant qu'oeuvre littéraire et création esthétique, privilégiant la littérarité du texte. La plupart de ces travaux sont consultables sur ce site en cliquant sur les boutons "Articles" ou "Traductions".

****

Marie-Françoise Alamichel was educated at the Sorbonne where she received her Ph.D. Her thesis was a thematic study of La3amon's Brut (1. Space 2. Time 3. War & warriors 4. Human kings & The Divine King 5. Women 6. Everyday life). It also included a translation of 65% of the Brut into French. She lectured at the Sorbonne (1990-1999). Since 1999 she has been Professor of English Language and Literature at the University of Marne-la-Vallée.

Her main research interests are in Old and Middle English literature with an emphasis on La3amon's Brut which she has been studying from a literary point of view since 1986. Only her articles published in non copyright journals are gathered here. Documents (family tree of the British kings and queens mentioned in the Brut, maps, photographs) and her French translation of the chronicle are also provided.

Haut de page

Mise à jour le 29 décembre 2013